Investissement locatif : tout savoir pour choisir un investissement gagnant ! | La Bonne Pierre - Celle qui vous rapporte
1er portail de mise en relation entre investisseurs et vendeurs de biens loués

Retour aux articles

Investissement locatif : tout savoir pour choisir un investissement gagnant !

Posté le 20/06/2016        Catégorie : Conseils

Investir dans un bien loué nécessite, comme pour tout investissement immobilier, de choisir la meilleure situation géographique possible. Mais, rassurez-vous, un emplacement n°1 n’est pas forcément hors de prix. Dans la plupart des villes existent de beaux emplacements susceptibles de fidéliser de bons locataires.

L’emplacement, l’emplacement et encore l’emplacement. Tous les investisseurs chevronnés vous diront que c’est le critère n °1 lorsque que l’on cherche un bien immobilier à acheter ou à louer. Et bien ceci vaut aussi sur le marché de la revente. Car si votre locataire, déjà en place lorsque vous avez réalisé votre investissement locatif, s’en va, il faudra bien le remplacer. Et que cherchera son successeur ? Un logement bien placé, à proximité des commerces, des transports ou des écoles… Et oui, peu de locataires ciblent des emplacements reculés et isolés où s’installer !

Alors, qu’est-ce qu’une bonne ou une très bonne situation pour un investissement locatif ?

Gardez à l’esprit qu’il n’y a pas bonnes ou de mauvaises villes pour investir

Comment repérer un bon emplacement ? Premièrement, il faut savoir qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises villes où investir. Il faut faire en fonction de son profil et surtout de son budget. Si vous avez des moyens limités, investir dans une grande ville sera plus difficile. Avec 80 000 € à Paris, on ne fait pas grand-chose alors qu’on peut très bien réaliser un investissement, avec une bonne rentabilité, dans une résidence étudiante sur le marché de la revente, en centre-ville, en province. Donc, pas d’affolement, il y a aussi de très bons investissements à réaliser dans des villes de 50 000 ou de 100 000 habitants !

 

Retrouvez également notre article : les 5 erreurs à éviter lorsqu'on achète un bien loué! 

 

Soyez stratégique

Vous l’avez compris : on peut trouver partout de bons emplacements ! A vous de savoir les identifier. Alors, comment vous y prendre ? Il faut, avant tout, réfléchir afin de choisir judicieusement l'emplacement de votre investissement sur le marché de la revente. Soyez stratégique. Sélectionnez d’abord un marché porteur (une ville qui connaît un accroissement continu de sa population, avec un bassin d’emploi dense et dotée d’une bonne desserte de transports en commun…) et étudiez-le. En vous renseignant, tablez ensuite sur un quartier où la demande locative est forte, seule façon de pérenniser votre investissement sur le marché de la revente. Ceci vous assura en effet une bonne occupation du bien et une plus-value. Parce qu’un bon emplacement, c’est aussi un emplacement qui vous assure une perspective de profit à la revente. Mieux vaut donc prévoir l’avenir et investir dans un quartier en pleine mutation. Les prix au m² grimperont probablement !

Pensez à vos locataires

Ensuite, gardez-bien en tête que votre investissement doit s’adapter au profil de vos locataires. N’achetez pas un grand appartement familial dans un quartier où il n’y a pas d’école ! N’investissez pas non plus dans un F2 déjà loué par un locataire, loin du centre-ville. Ce type d’appartements intéresse les étudiants ou les jeunes actifs et ces derniers aiment les quartiers animés ! Affinez donc votre analyse : par exemple, s’installer près d’une pharmacie dans une ville de 6 000 habitants peut être une bonne idée. Investir dans un grand appartement proche d’un campus universitaire, destiné à la colocation mais excentré, peut l’être aussi. Ainsi qu’une maison à 200 000 € près d’une gare reliant rapidement le centre urbain...

Un bon emplacement est en réalité la combinaison de plusieurs éléments. A vous de bien les assembler afin de réussir votre investissement locatif sur le marché de la revente !

© rock_the_stock - Fotolia.com

 

 

À lire aussi : Acheter un bien immobilier sans apport 

 

Les informations fournies sur le blog La Bonne Pierre ne sont pas contractuelles.

Besoin d'aide ?