Comment réaliser un investissement autofinancé ? | La Bonne Pierre - Celle qui vous rapporte
1er portail de mise en relation entre investisseurs et vendeurs de biens loués

Retour aux articles

Comment réaliser un investissement autofinancé ?

Posté le 11/08/2017        Catégorie : Conseils

Comment réaliser un investissement autofinancé ?

Ce qu'il y a de bien dans un investissement locatif, c'est que l'on peut acquérir un bien financé par les loyers.

En effet, l'autofinancement consiste à faire un achat qui se paie entièrement avec des rentrées de loyers. Ainsi, un autofinancement réussit consiste à percevoir un loyer qui couvrira les mensualités de crédit immobilier, les charges d’entretien et de propreté, les impôts sur le revenu et les prélèvements sociaux. C'est le rêve de tout investisseur. Et c'est tout à fait possible, à condition de respecter certaines conditions.

Ainsi, pour être certain d'avoir misé sur le bon investissement locatif autofinancé, il faut avant tout être sûr qu'il aura, à minima, un loyer supérieur à la mensualité de votre prêt. Le principal critère est donc de choisir un bien au bon prix. Ne négligez pas les travaux et faites réaliser plusieurs devis de professionnels pour avoir l'estimation la plus juste. Sachez anticiper et assurez-vous que votre bien se relouera facilement. Vérifiez également que les frais de gestion de syndic ne grèveront pas votre budget, ni votre rentabilité.

 

Retrouvez également notre article: Tout savoir pour chosir un investissement locatif gagnant! 

 

Caractéristiques pour s'assurer un bien immobilier locatif autofinancé

Donc, pour vous assurer que votre investissement sera autofinancé, c'est-à-dire qu'il sera intégralement payé par les locataires, vous devrez être attentifs à plusieurs points.

Avant tout, dans le cas d'un bien acheté occupé, il est impératif pour vous chaque année, de ne pas oublier de réviser le loyer de votre bien, en vous fondant bien entendu sur la base de l'indice des loyers publiée par l'INSEE (IRL pour les biens d’habitation). Si vous changez de locataire, vous pourrez alors augmenter le loyer, sous conditions justifiées, comme l'amélioration du cadre de vie ou de l'équipement du bien locatif, par exemple. Mais aussi réduire vos dépenses.

Pour cela, n’hésitez pas à renégocier votre assurance obligatoire, propriétaire non occupant (PNO), ainsi que votre crédit, en faisant jouer la concurrence, réduisez les charges de copropriété, en facturant à votre locataire toutes les charges récupérables, comme les taxes d'enlèvement des ordures ménagères. Pensez également à réduire, voire de faire disparaître les vacances locatives en fixant un montant de loyer raisonable plutôt que supérieur à la moyenne du marché. Enfin, dernier petit conseil, apprenez à bricoler, pour effectuer vous même les petits travaux de réparations nécessaires.

 Pour autant les investisseurs retiennent généralement comme notion pour un achat locatif autofinancé, des biens dont le montant du loyer mensuel couvre l’échéance du prêt. Les autres charges, charges de copropriété, taxe foncière,… étant à ajouter chaque année.

 

À lire aussi : 5 bonnes raisons d'investir dans un bien immobilier déjà loué! 

 

Les informations fournies sur le blog La Bonne Pierre ne sont pas contractuelles.