Acheter un bien loué - Guide| La Bonne Pierre

<< Retour Guide - Assurance

Coût de l’assurance emprunteur

Catégorie : Guide - Assurance

On parle en France de 8 millions de contrats de prêts immobiliers en cours, soit autant d’emprunteurs ayant souscrit une assurance de prêt souvent bien trop chère. En effet, le coût de l’assurance correspond à 30% du montant total du crédit en moyenne… Cependant on observe d’importantes disparités quant au coût de l’assurance emprunteur. Focus sur les économies réalisables :

 

Vous empruntez pour un achat résidentiel ou pour un investissement locatif ?

Les garanties exigées par les banques varient selon que vous empruntez pour louer un bien ou pour y habiter.


Pour les investissements locatifs, les banques imposent uniquement les garanties obligatoires DC/PTIA. Le nombre de garanties demandées par rapport à un achat résidentiel s'explique par le fait que le loyer perçu par le locataire compensera la potentielle perte de salaire de l‘emprunteur et auto-financera le bien. Rien n’empêche l’emprunteur de demander plus de garanties s’il souhaite être mieux couvert, mais dans son cas, elles restent facultatives.


Pour un achat résidentiel, donc un bien qui sera habité par l’emprunteur, la banque exigera non seulement les garanties obligatoires DC/PTIA, mais elle peut aussi demander à l’emprunteur de souscrire aux garanties ITT/IPT. Certaines banques jugeront nécessaire d’y ajouter les garanties PE et IPP..

 

Même si les garanties les plus onéreuse sont celles obligatoires, à savoir DC/PTIA, qui représentent 60% du coût global de l’assurance, on constate que les investisseurs locatifs paieront leur assurance nettement moins cher que les emprunteurs devant souscrire aux garanties ITT (entre 20% à 25%) et IPT (entre 15% à 20%).

 

Vous avez choisi l’assurance de votre banque ou la délégation d’assurance ?

 

Le droit pour un emprunteur de choisir librement son assurance, sans se voir imposer celle de la banque prêteuse, est acquis depuis 2010, grâce à la loi Lagarde.

De plus en plus d’emprunteurs ont donc compris l’intérêt de déléguer leur assurance, autrement dit de souscrire à une assurance externe à celle que leur propose leur banque. En effet, que ce soit pour un achat résidentiel ou dans le cadre d’un investissement locatif, la délégation d’assurance leur a permis de voir leurs cotisations se diviser en moyenne par 2. De plus, il sont tout aussi bien couvert, voire mieux, car ces contrats sont individualisés selon le profil de l’emprunteur, et non pas mutualisés comme ceux des banques, qui sont basés sur la moyenne des profils et donc des risques de leurs emprunteurs.


Que vous choisissiez de déléguer votre assurance dès le début du prêt ou de profiter de la loi Hamon ou de la loi Sapin 2 pour résilier votre ancienne assurance et en souscrire une autre en cours de prêt, sachez qu’en aucun cas votre banque ne peut modifier ni le taux d’intérêt, ni les conditions octroyées, et encore moins appliquer des frais si vous ne choisissez pas son assurance ou si vous désirez la changer.
Réassurez-moi.fr, courtier en ligne, propose un simulateur simple et gratuit qui vous permettra d’avoir une visibilité immédiate sur les économies réalisables et la marche à suivre pour les mettre en place.

 

Réassurez moi, pour La Bonne Pierre.

 

ANNONCES À LA UNE :
NOUVEAUTE

Dourges

Prix de vente :

252.500

Rentabilité brute :

9,03

Immeuble

Amiens

Prix de vente :

540.000

Rentabilité brute :

6,20

A 5 minutes de l'autoroute A26.

Arcis-sur-Aube

Prix de vente :

200.000

Rentabilité brute :

8,76

INVESTISSEMENT ! Immeuble de rapport

Jumilhac-le-Grand

Prix de vente :

149.000

Rentabilité brute :

3,87

OPPORTUNITE

Cherbourg-en-Cotentin

Prix de vente :

759.200

Rentabilité brute :

7,11

Besoin d'aide ?