La colocation : un nouveau mode de vie pour les mamies et les papys boomers | La Bonne Pierre - Celle qui vous rapporte

Retour aux articles

La colocation : un nouveau mode de vie pour les mamies et les papys boomers

Posté le 29/10/2020        Catégorie : Investissement

 

La colocation : un nouveau mode de vie pour les mamies et les papys boomers

Parce que les prix de l'immobilier flambent, pour lutter contre la solitude, pour améliorer leur qualité de vie ou encore pour bénéficier d'une aide à domicile, les seniors sont de plus en plus attirés par le système de la colocation.

Hier encore l'apanage des étudiants, qui y voient un moyen de partager, mais aussi de bénéficier d'un logement plus spacieux sans trop dépenser, la colocation évolue.

Un investissement locatif dédié à la colocation entre senior : la convivialité au premier plan

Selon le baromètre annuel du site d’annonces spécialisées www.appartager.com, les annonces de colocation qui concernent les personnes âgées entre 36 et 55 ans représentent 14% du total des annonces.

Mais qu'est-ce-qui peut bien séduire les seniors qui franchissent le pas de l'investissement locatif dans la colocation ?

Concept innovant en France, la colocation entre seniors, plus développée dans les pays nordiques, serait bien une réelle alternative à la solitude, aux loyers trop élevés ou encore aux maisons de retraite.

En effet, la première raison qui pousse les seniors à investir dans la colocation et à choisir ce nouveau mode de vie, est d'abord la flambée des prix et la crise.

Mais ce n'est pas la seule.

Comme pour les étudiants ou les jeunes actifs, qui sont eux aussi tout autant séduits par la colocation, les seniors espèrent briser ainsi leur solitude, tout en gardant leur intimité.

La colocation entre seniors fonctionne sur le principe de la solidarité et de la bonne entente des colocataires.

Il est donc important de bien choisir ses autres colocataires et de mettre en place un règlement interne, qui spécifiera les différentes règles de vie commune.

 

Et pour préserver la bonne entente dans la colocation, il est préférable que tout nouveau locataire ait l'assentiment des autres membres de la colocation avant son emménagement.

 

Par ailleurs, investir dans la colocation peut également être l'occasion de rester chez soi.

En effet, beaucoup de seniors ne souhaitent pas partir en maison de retraite.

La colocation est donc le moyen de leur permettre d'accueillir une aide à domicile et donc de rester chez eux.

Comment accéder à ce nouveau mode de vie ?

Investir en colocation pour alléger les charges quotidiennes

Un senior dispose d'un logement trop spacieux pour lui tout seul.

Il décide donc de proposer à un autre senior l'une de ses chambres à la location, sous les conditions exigées pour toute colocation bien entendu.

Ou alors le senior n'a pas de logement et dans ce cas, il peut en trouver un à louer dans la perspective d'une colocation à partager ensuite avec d'autres seniors désireux de faire de même.

Pour le propriétaire-bailleur, réaliser un investissement locatif en vue de le proposer à la colocation présente certains avantages : un logement loué plus cher que pour une location proposée à une seule famille, bénéficier d'une rentabilité plus élevée ou encore disposer d'une vacance locative plus réduite.

Les villes où se développent la colocation entre seniors sont celles dont les loyers sont le plus élevés bien entendu, comme Paris, Toulouse, Antibes ou encore Bordeaux et Lyon.

Mais cette liste n'est pas exhaustive et toutes les autres villes peuvent bien sûr également être concernées.

Alors si en tant que propriétaire-bailleur vous souhaitez investir dans un bien immobilier locatif que vous envisagez de proposer ensuite à la colocation, n'hésitez pas à le rénover pour le rendre plus convivial et plus pratique.

Les seniors sont plus exigeants que les étudiants et auront davantage envie de rester dans un logement propre et adapté à leurs besoins.

Pour les seniors, le système de la colocation est donc le compromis idéal pour ne pas laisser sa maison à l'abandon, partager les charges quotidiennes, mais également nouer de nouveaux liens, brisant ainsi la solitude, toujours très difficile à supporter.

Et si vous ne trouvez pas de seniors prêts à partager un logement, ne vous inquiétez âs. Vous pouvez toujours opter pour la colocation intergénérationnelle, de plus en plus tendance elle aussi.

Les informations fournies sur le blog La Bonne Pierre ne sont pas contractuelles.

Besoin d'aide ?