Devez-vous conserver ou revendre votre bien immobilier locatif ? | La Bonne Pierre - Celle qui vous rapporte

Retour aux articles

Devez-vous conserver ou revendre votre bien immobilier locatif ?

Posté le 27/11/2019        Catégorie : Investissement

Devez-vous conserver ou revendre votre bien immobilier locatif ?

Pour assurer votre retraite, vous créer un complément de revenu ou plus simplement dans l'objectif de transmettre un patrimoine foncier à vos enfants, il y a quelques années, vous avez profité d'un avantage fiscal type Pinel, Besson ou Robien pour acheter un bien immobilier nu que vous avez immédiatement décidé de proposer à la location.

Aujourd’hui que la période d'engagement de location à laquelle vous contraignait ce dispositif fiscal étant terminée, vous vous demandez si votre investissement locatif est toujours rentable.

Faites le bilan de votre investissement locatif

Du coup se pose tout naturellement la question de conserver ou de revendre votre investissement locatif.

Pour savoir si votre investissement locatif est toujours rentable, il vous faut étudier plusieurs critères essentiels.

Le premier étant l'analyse du marché locatif local bien entendu.

S'il est comme lorsque vous avez acheté votre bien immobilier locatif, très dynamique et que les travaux que vous y avez réalisés l'ont rendu encore plus attractif, et qu'aucune autre raison ne vous pousse à le revendre, alors pas de question à se poser. Vous devez le conserver.

En revanche, si vous avez déjà subi plusieurs périodes de vacance locative, ou si la ville dans laquelle vous avez investi est devenue moins attrayante, peut-être est-il en effet temps de penser à revendre votre investissement locatif.

 

Votre situation financière et fiscale 

Autres critères à prendre en compte : vos situations financière et fiscale.

Durant tout le temps de votre engagement fiscal, elle a du en effet changer.

Puisque depuis que vous avez investi, vos revenus ont probablement évolué, ne vous permettant plus de bénéficier d'économies d'impôts, qui réduisaient le montant des charges de votre investissement locatif, principale raison pour laquelle vous aviez investi dans un bien immobilier locatif.

Enfin, si vous avez terminé de rembourser le crédit ayant servi à acquérir votre bien immobilier locatif, et que vous avez besoin de liquidités pour réaliser une autre opération foncière qui vous paraît plus rentable, alors plus aucune hésitation, vendez votre investissement locatif.

Si vous choisissez la solution de revendre votre investissement locatif, n'oubliez pas qu'au moment où vous vendrez et si vous envisagez de réinvestir dans un autre, vous ne disposerez pas de la totalité de votre prix de vente, puisque vous devrez vous acquitter de l'impôt sur la plus-value immobilière, qui bonne nouvelle a été allégé.

Donc en plus de connaître la valeur actuelle de votre investissement locatif nette d'impôt sur la plus-value immobilière, il vous faudra également déterminer le montant du loyer brut annuel ainsi que celui des charges courantes de fonctionnement.

Quant à savoir s'il vaut mieux revendre votre investissement locatif avec un locataire à l'intérieur, sachez qu'il intéressera toujours plus un investisseur averti, dont l'objectif principal est la recherche de la rentabilité optimale. Car acquérir un bien pour lequel il n'aura pas à chercher un locataire et dont il connait l'historique complet est toujours plus rassurant.

Enfin, lors de la revente ou de la conservation d'un bien immobilier locatif, la question du remboursement de crédit revient assurément.

Si vous ne le savez pas encore, soyez rassuré, même si vous n'avez pas fini de rembourser votre crédit, vous pouvez envisager la revente de votre investissement locatif.

Assurez-vous toutefois que vos pénalités de remboursement anticipé soient bien supprimées dans votre contrat bancaire. Sinon, vous devrez rembourser à votre établissement bancaire une pénalité de remboursement anticipé équivalente à 6 mois d'intérêts des sommes remboursées, ou à 3% du capital restant dû. Pénalités qui seront probablement annulées d'office si pour votre opération foncière suivante vous réempruntez au même établissement bancaire.

Et pour vous aider dans vos réflexions, n'hésitez pas à faire apple à des professionnels, comme nos mandataires de LA BONNE PIERRE Conseil, qui sauront vous guider et vous accompagner tout au long de votre projet.

Les informations fournies sur le blog La Bonne Pierre ne sont pas contractuelles.

Besoin d'aide ?